PETIT VOYAGE HISTORIQUE DANS LES RUES DE BUDAPEST

Qui sont tous ces inconnus dont les statues ponctuent les places ? Pourquoi un musée mélangeant les périodes nazie et communiste ? Budapest bénéficie d’héritages historiques si variés que le touriste qui en découvre les splendeurs est bien vite désorienté. Nous vous proposons une petite visite historique en images. Prenez vos sacs à dos, et suivez-nous. Continuer la lecture de PETIT VOYAGE HISTORIQUE DANS LES RUES DE BUDAPEST

THELONIUS MONK, LE PIANISTE DE MINUIT (ENVIRON)

Il y a trente ans sortait ‘Round midnight (Autour de minuit chez nos amis Québecois), un film de Bertrand Tavernier avec Dexter Gordon interprétant un saxophoniste alcoolique, François Cluzet dans le rôle d’un père de famille en difficulté, une BO d’Herbie Hancock et des caméos de Martin Scorcese, Eddy Mitchell et Philippe Noiret. Mais ‘Round midnight ce n’est pas seulement un film magnifique justement récompensé d’un Oscar et de deux Césars, ni même le masterpiece musical du même nom interprété par Hancock, MacFerrin et Chet Baker. ‘Round midnight c’est un standard qui a une histoire, et pas n’importe laquelle ! Continuer la lecture de THELONIUS MONK, LE PIANISTE DE MINUIT (ENVIRON)

LE TOP DU TOP (14)

A part peut-être le Stade Français pour son calendrier des Dieux du Stade, le non-initié rugbystique ne connaît pas beaucoup d’équipes françaises du Top 14. Le Top 14, c’est le championnat français qui compte… quatorze équipes. Il y a bien aussi la ProD2, mais ça reste des mecs du niveau inférieur. Petit tour d’horizon donc de l’élite française.

Continuer la lecture de LE TOP DU TOP (14)

LE GUIDE DU SPORTIX (3/4) : BASKET

Basketix, tu pourras briller en soirée.

Lors de la coupe du monde 1998 naissait une nouvelle espèce. Après l’homo sapiens sapiens, l’évolution avait décidé de faire un retour en arrière pour créer le footix. Ce nouvel humanoïde ne connaît rien au foot mais chante tout de même « Et 1, et 2, et 3-0 » lors de la déculottée donnée au Brésil. En cette année 2016 une nouvelle menace pèse sur l’espèce humaine : le basketix. Et tu en fais sûrement partie. Ce n’est pas grave, on est là pour y remédier.

 

Cette saison 2015-2016 a été le lieu de records inimaginables, de retournements de situation spectaculaires, et aussi de bons gros matchs dégueus qui t’ont fait regretter la nouvelle série d’Arte. Mais étant donné que tu connais le basket seulement parce que tu jettes tes boulettes de papier à 30 centimètres de la corbeille, toi, tu n’en sais rien. Ne t’inquiète pas : on t’a concocté un petit bilan que tu vas pouvoir consommer gratuitement en mangeant tes chocapics au chocolat blanc.

Les tops et les flops de la saison

 

Que serait une discussion au bar entre potes sans une bonne dose de mauvaise foi, d’insultes, de provocation, mais aussi d’émerveillements partagés devant la beauté du sport ? En lisant ces tops et flops tu pourras te ressourcer d’informations pour ne pas être à la ramasse.

Les TOPS, des bijoux à consommer sans modération

Easy Rider
Easy Rider

1) Le Slam dunk contest.

Selon ton pote d’un mètre cinquante qui fait le foufou alors qu’il n’a jamais mis les pieds sur un terrain, les concours du All-Star Game c’est pas du sport. Montre-lui la vidéo de cette année, il fermera vite sa grande bouche. Même les experts estiment que le crû 2016 est meilleur que celui de 1988 qui avait opposé Jordan et Wilkins. Bah forcément… Gordon te pompe un rider position assise au dessus d’une mascotte qui tourne sur son hoverboard (c’est technique mais ça fait stylé), le tout avec une détente de 231 centimètres. À savoir l’équivalent de la médaille de bronze au JO de Londres. Tranquille. His Airness Michael Jordan avait dunké de la ligne des lancers francs. Air LaVine fait un rider (passer la balle sous une jambe, ndlr) depuis la même ligne. WTF.

2) La dernière saison de Kobe Bryant et de Tim Duncan.

"Ils m'ont obligé à arrêter ces bâtards..."
« Ils m’ont obligé à arrêter ces bâtards… »

Quand ton pote d’un mètre cinquante (le même que tout à l’heure) les a vus partir, il a pas pu retenir ses larmes. Et on peut pas lui en vouloir. Ces deux hommes ont bercé les années 2000 par leur talent. Le Black Mamba et Mister Big Fundamentals seront restés fidèles à leur équipe pendant presque vingt ans et auront remporté, à eux deux, 10 titres NBA (5 chacun). Abusé. Toi t’as à peine réussi ton brevet, et du deuxième coup en plus. Ils sont partis chacun à leur manière : l’un en plantant 60 points dans la gueule de Utah, l’autre sobrement avec une lettre d’adieu à ses fans. On va les regretter tout autant.

3) Le retour de Lebron James. On l’avait critiqué quand il était parti prendre le soleil à Miami (et accessoirement rejoindre une équipe cheatée), mais il avait mis tout le monde d’accord sur le terrain. On l’a critiqué à nouveau lorsqu’il est revenu dans sa région natale (et par là a créé une équipe abusée), il a fermé des bouches. Parce que oui, il a terrassé, (presque) à lui tout seul, les Golden State Warriors, à savoir l’équipe qui détient le record de victoires en saison régulière (73) et le double MVP Stephen Curry. Alors, chapeau bas Monsieur Lebron. Vous êtes bien le Phénix des hôtes de la NBA.

Continuer la lecture de LE GUIDE DU SPORTIX (3/4) : BASKET

PANEM ET CIRCONSTANCES

Sur quoi repose la Révolution française ? Ne cherchez pas midi à quatorze heures ni à répondre au moyen d’une dissertation en vingt-sept points. Nous n’avons pas six heures à perdre (d’ailleurs, c’est bientôt l’heure de votre série télévisée). Elle repose, pour une bonne partie, sur le… pain. Oui, le pain, comme celui que vous achetez tous les jours pour y étaler du beurre et de la confiture, ou du fromage de chèvre, ou encore du caviar, si vous êtes pété de tunes. Le pain, ou plutôt, pour être plus précis, le manque de pain. Ce qui entraine inévitablement la dalle. La bonne grosse dalle des familles, et même, en ce début d’automne 1789, la bonne grosse dalle de plusieurs dizaines de milliers de familles à Paris. Et, au matin du lundi 5 octobre 1789, pour des milliers de parisiennes, c’en est trop. Marre de la disette qui se concentre sur Paris. Comme le grand chef, comprenez le roi Louis XVI, n’est pas sur Paris, mais à Versailles où il s’adonne à la chasse, elles décident d’aller lui payer une petite visite, nonmaissansblague.

Continuer la lecture de PANEM ET CIRCONSTANCES

BRIDGET JONES (1/2)

Qui ne s’est jamais comparé à Bridget Jones après une rupture ? Qui n’a jamais adoré puis détesté tout en aimant à la folie Daniel Cleaver ? Qui n’a jamais rêvé de tomber sur un Mark Darcy quand dans la vie tout va mal ? Autant de raisons qui nous ont fait dire OUI en 2004 lors de la sortie du deuxième opus des aventures de la londonienne indécise. Et autant de raisons qui aujourd’hui nous laissent perplexe en apprenant que, quinze ans après la sortie du Journal de Bridget Jones, et douze ans après Bridget Jones : L’âge de raison, voilà que Renée Zellweger remet ça. Alors ? Bonne ou mauvaise nouvelle ?

Continuer la lecture de BRIDGET JONES (1/2)

COPIONS LA PHILHARMONIE DE PARIS

Le 21 juin dernier, à l’occasion de la fête de la musique, l’orchestre philharmonique de Paris donnait un concert. Seulement voilà, il n’y avait pas un mais trois chefs d’orchestre ce soir-là. Sur un écran géant derrière les musiciens, Modric et Iniesta menaient leurs équipes à la baguette dans un match Croatie-Espagne intense. De quoi rendre un mélomane footeux heureux. Et si cette initiative loufoque donnait des idées à d’autres ? Continuer la lecture de COPIONS LA PHILHARMONIE DE PARIS

LE GUIDE DU SPORTIX (2/4)

Si tu penses que Williams est un sorbet à la poire, que Pouille est ta prochaine destination de vacances en Italie, que Garcia c’est José, c’est que tu n’as pas vraiment suivi l’actualité tennistique 2016. Ne t’en fais pas, Sur 1 coup 2 têtes te recap’ tout dans cet article !

Continuer la lecture de LE GUIDE DU SPORTIX (2/4)